Les sous-vêtements sont des pièces de lingerie portées sous les vêtements, directement sur la peau. Chez la femme, il existe une multitude de modèles de sous-vêtements dont le string et la culotte. Si vous vous demandez pour quelle pièce opter entre les deux, voici ce qui vous y aidera.

Le string

string

Il s’agit d’un modèle fait de deux pièces, dont la première en forme de triangle couvre le mont pubien et le sexe. Elle se prolonge généralement par une ficelle qui passe entre les fesses dénudées. Les deux parties se joignent par leurs extrémités et la deuxième pièce se noue aux hanches.

Très minimaliste, le string rime avec discrétion. Il passe inaperçu sous vos vêtements, que ce soit une robe, une jupe, de surcroît moulantes, ou même des jeans serrés. Aussi, le string donne du relief à vos fesses, et de ce fait, vous rend plus sexy et plus coquette. Selon certains témoignages, la soie dentaire, un des textiles de fabrication du string, éveille chez la femme un sentiment d’assurance en son pouvoir de séduction et de sécurité. Elle fascine la plupart des hommes et a le pouvoir de déchaîner les passions.

À l’opposé de ces avantages, certains inconvénients sont attribués au port du string. Selon certains gynécologues, les risques pour la santé seraient bien présents. Ainsi, les strings n’étant généralement pas ajustés, ils favoriseraient la contamination du vagin par une mobilité plus accrue des bactéries de la partie anale vers le vagin. Ils évoquent aussi une humidité plus importante et une aggravation des hémorroïdes pour suggérer une alternance avec d’autres types de sous-vêtements, comme la culotte.

La culotte

culotte

Très ajustée, la culotte part du bas des hanches et s’arrête à l’entrejambe. Elle est généralement dotée d’une sorte de compartiment à l’avant qui protège les muqueuses des frottements et des bactéries. Elle couvre à la fois les fesses et le sexe. Généralement faite en coton, la culotte est beaucoup plus confortable, car elle ne provoque pas de frottements. Elle vous épargne ainsi des risques d’irritations et d’infections répétées.

La culotte contemporaine dispose de modèles beaucoup plus romantiques et aguichants qu’on ne pourrait le penser. Ainsi, en plus de son caractère sanitaire avantageux, la culotte d’aujourd’hui peut être aussi sexy et sophistiquée que le string ou d’autres types de sous-vêtements. Contrairement au string, la culotte est idéale pour cacher ou corriger de petits défauts morphologiques tels que les petites fesses, les fesses plates, la culotte de cheval, etc.

Cependant, la culotte est-elle le parfait sous-vêtement qui ne souffre d’aucun défaut ? Quels en sont les inconvénients ?

L’inconvénient majeur habituellement reproché à la culotte est son caractère supposément ringard. Elle évoquerait un peu trop des attributs de grand-mère. Par ailleurs, son design « rébarbatif » n’inciterait nullement ou que trop peu à la coquetterie et aux jeux de séduction.

Conclusion

En perte de vitesse dans les années 2000, le string s’est fait un regain de popularité depuis 2017. Il est effectivement perçu comme un élément d’affirmation de soi et de séduction.

Quant à la culotte, elle n’est pas en reste. Avec des liftings réguliers ces dernières années, elle allie désormais confort, santé et esthétique.

Rappelons qu’en marge de ces deux types de sous-vêtements, d’autres existent qui pourraient aussi bien faire votre bonheur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *